Une multitude de taches lumineuses et colorées qui dansent sur le sol comme le soleil à travers les vitraux d'une église.

Le mouvement cyclique de la lumière à travers les hélices qui plonge peu à peu  le spectateur dans un état contemplatif, qui l'extrait des pensées automatiques du quotidien.

Un exercice de lâcher prise, une manière d'accepter le cyclique, l'éternel recommencement de nos vies et les forces qui nous dépassent.

Observer le ciel, le vent et la lumière à travers ces hélices et retrouver l'humilité nécessaire à la véritable concentration et à l'oubli de soi-même.

Pousser le spectateur à déambuler dans ce cloître lieu de mouvement, de promenade par exellence.

Premier endroit de passage, cette installation "à découvert" est une transition entre le monde extérieur et l'exposition intérieur entre le chaos de la vie quotidienne et le calme du spirituel.

Prev | Next (1 of 8)

  • «Eliche», Sarah Barthélémy Sibi

    www.s-b-s.fr — Installation réalisée lors de l’exposition collective «Il filo della fede ed i fili dell’arte», Sarah Barthélémy Sibi, Joe¨lle Bondil, Michal Korman, Emmanuelle Leblanc, Gennaro Scarpetta, dans le cadre du Projet Léonardo Da Vinci Mobilité — Association Kill Oh what / L’Imprimerie168, Paris — Museo Diocesano San Prisco Nocera Inferiore, Italie — ©Sarah Barthélémy-sibi 2012

  • «Eliche» en construction, Sarah Barthélémy Sibi

    www.s-b-s.fr — Installation réalisée lors de l’exposition collective «Il filo della fede ed i fili dell’arte», Sarah Barthélémy Sibi, Joe¨lle Bondil, Michal Korman, Emmanuelle Leblanc, Gennaro Scarpetta, dans le cadre du Projet Léonardo Da Vinci Mobilité — Association Kill Oh what / L’Imprimerie168, Paris — Museo Diocesano San Prisco Nocera Inferiore, Italie — ©Sarah Barthélémy-sibi 2012