Proposer un lieu entre rêve et réalité dans lequel chacun puisse plonger dans un état de conscience second, trouble et flou dans une écoute de soi même entre le sommeil et la veille.

Construire un instant blanc, vierge de message, au sein duquel on puisse laisser défiler, observer, ses visions intimes, ses sensations subtiles, ses envies profondes.

Matérialiser un espace "jardin secret" où l'on puisse laisser affleurer ce que l'on tient habituellement caché, un jardin suspendu qui nous rappelle nos terres natales et nos lieux rêvés.

Brouiller les pistes du raisonnable, noyer les évidences quotidiennes dans la luxuriance, se laisser envahir par la vigueur surabondante et souple de la liane.

Suivre son réseau, ses entrecroisements, ses noeuds.

Observer la modification de sa structure au fil de sa croissance et se laisser guider par son désordre.

Laisser nos incohérences s'imbriquer, nos différents niveaux d'existence s'enchevêtrer et accepter la confusion inextricable de nos vies.

Emprunter le tortueux, le bancal et pénétrer plus en avant dans son monde intérieur, réfugié dans cette structure qui nous contient, nous enlace et nous rassure.

Percevoir l'énergie et le mouvement de la croissance, de l'extension inéluctable de l'organique pour mieux percevoir cette pulsation qui mène au centre de soi même.